Commerce équitable et mondialisation

2èm Partie:

Posté par nonolarsouille à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


1er Partie:

Posté par nonolarsouille à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2012

Affiche parlant du commerce équitable

 

Plate-Forme pour le Commerce Equitable -

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, 5 mai 2011

Local, bio, équitable : Pour une consommation responsable en

faveur de l’homme et de la planète

Du 14 au 29 mai 2011, les associations, entreprises et militants du commerce équitable vont à la rencontre

des citoyens pour les inviter à devenir de véritables acteurs de changement par les actes de consommation

qu’ils posent au quotidien

Des centaines d’animations, petits-déjeuners équitables, concerts, débats, projections de films,

rencontres avec des producteurs sont organisées partout en France pour témoigner des

engagements des acteurs de la consommation responsable

DES ALT ERNAT IVES COMPLEME NT AIRES POUR L’HOMME ET LA PLANET E

Cette année, la Quinzaine du Commerce Equitable invite également les

autres familles de la consommation responsable à s’associer aux

actions de sensibilisation organisées.

Ainsi, des acteurs de commerce solidaire, des producteurs bio, des

organisations de finance solidaire, des entreprises d’insertion ou

encore des initiatives de circuits-courts témoigneront aux côtés

des acteurs de commerce équitable pour affirmer les valeurs

communes qui les rassemblent.

Défendre une production et une alimentation durables

pour tous,

Remettre l’homme et l’environnement au centre de

l’économie et des échanges,

Garantir une juste rémunération des producteurs et des

travailleurs,

Etre solidaire de ceux dont les produits font notre

quotidien, ici et au-delà des frontières

LA CONSOMMATION RESPONSABLE COMME REPONSE AUX ENJEUX GLOBAUX

Nos sociétés, au Nord comme au Sud, font face à des crises multiples d’envergure: crise alimentaire, crise

environnementale, changement climatique, montée du chômage et de la précarité etc. Les acteurs de la

consommation responsable démontrent qu’il existe des alternatives en proposant aux consommateurs

citoyensdes produits de qualité porteurs de sens.

La Quinzaine du Commerce Equitable met

à l’honneur

ces entreprises, associations et groupements

de producteurs innovants, qui développent des relations économiques basées sur les principes de

solidarité, d’équité, de justice sociale et de respect de l’environnement.

Retrouvez toutes les dates et lieux des

manifestations sur :

www.quinzaine-commerce-equitable.fr

ème

Edition de la Quinzaine

du Commerce Equitable

Du 14 au 29 mai 2011

Résumer: Cet article et une sotre d'affiche qui est faite pour sensibiliser les gens au commerce équitable...

Posté par nonolarsouille à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Histoire du commerce équitable

Alors qu’il pourrait être un levier de développement, le commerce international génère souvent des inégalités et des processus d’appauvrissement. La dérégulation des marchés agricoles ne garantit pas des prix rémunérateurs aux producteurs marginalisés du sud qui ont vu ces deux dernières décennies leurs conditions de vie se dégrader fortement.

Les inégalités n’ont jamais été aussi grandes

  • 2.5 milliard d’individus disposent de moins de 2 dollars par jour.
  • 1 milliard de personnes souffrent de la faim et les 2/3 d’entre elles sont des  producteurs qui vivent dans les Pays En Développement.
  • Les catastrophes écologiques se multiplient et la biodiversité est menacée : il existe 794 espèces en voie de disparition dans le monde.

Et dans le même temps

  • 20% de la population se partage 86% de la consommation mondiale.
  • Les 500 personnes les plus riches du monde ont un revenu cumulé plus important que celui des 41 millions les plus pauvres.

Le commerce est indispensable à toute société et fonde pour partie le lien social. Pourtant, son organisation actuelle se fait souvent :

  • à l’insu du producteur comme du consommateur: le producteur ne connaît pas la destination de son produit ; le consommateur en ignore la provenance réelle.
  • au détriment du producteur et du consommateur : les intermédiaires les plus puissants (grandes marques commanditaires, groupes industriels, organismes financiers, grands distributeurs, centrales d’achat) imposent leurs règles, leurs prix, voire même leurs produits, aux producteurs comme aux consommateurs.

 Le commerce devient ainsi un strict enjeu de pouvoir et de profit privé lié à la spéculation à court terme. Le plus souvent inéquitable, il banalise une relation de dominant - dominé. Les conséquences en sont insupportables pour les êtres humains comme pour l’environnement social, économique, écologique et culturel.
Face à ce constat, l’objectif du commerce équitable est de permettre aux producteurs et aux consommateurs de vivre leur dignité et leur autonomie, en retrouvant la maîtrise et le sens de leurs actes.

Le défi du commerce équitable


Depuis plus de quarante ans, la démarche du commerce équitable propose une alternative pour réduire les inégalités engendrées par le commerce conventionnel et redonner à l’homme sa place centrale dans les échanges. L’ambition du commerce équitable est en effet de contribuer à améliorer les revenus et à soutenir le développement des producteurs et de leur communauté, en leur garantissant notamment un prix minimum stable et en mettant en place un partenariat commercial et technique à long terme favorisant leur autonomie.

Les structures membres de la PFCE se reconnaissent autour des principes suivants :

  • assurer une juste rémunérationdu travail des producteurs et artisans les plus défavorisés, leur permettant de satisfaire leurs besoins élémentaires,
  • garantir le respect des droits fondamentauxdes personnes,
  • instaurer des relations durablesentre partenaires économiques,
  • favoriser la préservation de l’environnement,
  • proposer aux consommateurs des produits de qualité,

A travers le monde, les acteurs du commerce équitable s'efforcent de construire les fondations d'un commerce plus juste par des partenariats commerciaux équitables au Sud et des actions de sensibilisation, de promotion et de plaidoyer au Nord.

 

Résumer: Cet article nous parle de l'histoire du commerce équitable, pourquoi il est la, ce qu'il permet...

Posté par nonolarsouille à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les règles du commerce international font peser sur les petits producteurs marginalisés une pression de plus en plus forte contre laquelle ils n'ont pas les moyens de lutter. Le commerce équitable propose un nouveau modèle basé sur une relation plus équilibrée entre les différents partenaires commerciaux. Soutenu par les consommateurs, ce commerce garantit aux producteurs des pays en voie de développement l'achat de leurs marchandises à un prix " juste ", à l'abri des fluctuations du marché.

Le commerce équitable repose sur cinq principes fondamentaux :

Assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés.
Garantir le respect des droits fondamentaux des personnes (refus de l'exploitation des enfants, du travail forcé, de l'esclavage...)
Instaurer des relations directes, durables et transparentes entre partenaires économiques.
Favoriser la préservation de l'environnement.
Proposer aux consommateurs des produits de qualité.

Le commerce équitable vise deux objectifs principaux :

Créer et favoriser les conditions permettant aux agriculteurs des pays pauvres de développer eux-mêmes une activité économique rentable et pérenne en leur donnant un accès juste, direct et sans circuits intermédiaires spéculatifs aux marchés consommateurs des pays riches. Le commerce équitable se veut comme un levier de développement économique et une alternative aux actions d'aide et de charité humanitaires pour les personnes défavorisées mais capables de travailler.
Eveiller les consommateurs sur la puissance de leur pouvoir économique en tant qu'acheteurs afin qu'ils puissent dans leur consommation courante être acteurs d'une alternative économique mondiale favorisant le développement durable, l'éthique, le respect des travailleurs, le respect de l'environnement et le dialogue Nord-Sud.

Résumer: Ce petit article nous parle des conséquences que a le commerce international sur le commerce équitable.

Posté par nonolarsouille à 16:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'extension géographique

 

 

Le commerce équitable reste généralement compris comme un mouvement de

solidarité Nord-Sud visant à limiter les effets du commerce international. Pourtant, ces effets,

loin de se limiter à l'échange inégal entre le Nord et le Sud concernent également l'intérieur

des pays du Nord et du Sud où les inégalités se sont également accrues. Au Nord, la

spécialisation dans la production industrielle a fait perdre à la production agricole sa diversité

et les exploitants agricoles sont réduits à exercer un rôle subalterne et marginalisés dans un

processus de production et de distribution standardisé qu'ils ne contrôlent pas. Au Sud,

l'ouverture commerciale a conduit à la disparition des produits nationaux sur les marchés

intérieurs. Dans ces conditions, le développement des exportations, même équitables, ne peut

constituer la seule solution à cette situation.

Des pratiques commerciales novatrices, qui ne prennent pas toujours le nom de

commerce équitable bien qu'ayant des principes similaires mais à une échelle différente,

tentent de répondre à ces situations. Ces pratiques qui cherchent à reconstituer le lien social

entre consommateurs urbains et producteurs n'ont pas été d'emblée reconnues comme partie

du mouvement du commerce équitable, parce qu'elles opèrent à l'échelle locale et régionale.

« L'Agriculture Soutenue » par la Communauté en Amérique du Nord représente une de ces

nouvelles formes de solidarité entre villes et campagnes ; c'est un concept qui relie des

citoyens et des citoyennes à des fermes biologiques locales

 En France et en Suisse, un

mouvement semblable a pris le nom de Jardins de Cocagne avec le slogan «Cultivons la

Solidarité ». Au Venezuela, des besoins pressants de la population pauvre de la région de

Barquisimeto et de producteurs ruraux ont donné naissance aux « foires de consommation »,

lesquelles se sont répandues dans une grande partie du pays

 

L'articulation entre ces différentes échelles d'action n'ont pas encore eu une influence

sur les stratégies du commerce équitable au niveau national ou régional. N'y aurait- il pas un

commerce équitable Nord-Nord et un commerce équitable Sud-Sud ? On peut penser que

l'avenir du mouvement pourrait passer par le développement de filières plus courtes et de

marchés équitables nationaux ou régionaux.

 

Résumer: Cet article est une observation faite par des journaliste et il nous parle de la croissance positive du commerce équitable.

Posté par nonolarsouille à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Etude de l’impact de 25 ans de commerce équitable sur les producteurs du Sud partenaires d’Artisans du Monde

 

Les changements de niveau de vie des producteurs

 

Des revenus supplémentaires utilisés différemment suivant la catégorie d’artisans :

 

Les revenus supplémentaires issus du CE ne sont pas utilisés de la même manière par les

personnes en situation vulnérable que par les artisans professionnels et donc ne produisent pas

les mêmes changements pour les producteurs et leurs familles.

 

Artisans professionnels

 

Un revenu qui permet de capitaliser

 

Les artisans professionnels (artisans traditionnels, patrons de petites sociétés…) ont déjà un

minimum de capital, ils sont propriétaires de leurs moyens de production et leur activité de

base leur permet généralement de subvenir aux besoins vitaux : achats des produits de

première nécessité, accès aux services de base, écolage

 

Le revenu issu du CE est donc un revenu supplémentaire, qui vient compléter le revenu de

base. L’allocation de ce revenu supplémentaire est alors essentiellement destinée à

l’investissement, que ce soit l’investissement dans le logement ou dans certains cas

l’investissement productif.

- Au Chili, les responsables de la société Armus ont utilisé les revenus des ventes à

Comparte pour acheter de nouvelles machines et déménager dans un local plus grand,

- A Madagascar les producteurs d’instruments de musique qui fournissent Madagascar

Arts ont investi dans des animaux de trait, des terres agricoles, une automobile…

- Aux Philippines, la famille Vertudez qui produit pour SAFFY depuis 1997 a pu

réaliser « l’achat d’un terrain et des premiers matériaux pour construction de maisons

en dur, l’achat d’outils de production d’occasion (machine à imprimer des reliefs) »

 

- En Inde, Chanchala Horn and Wood industries, entreprise commerciale qui fournit

EMA a été fondée par un jeune entrepreneur formé dans un centre de formation du

gouvernement. Celui-ci a décidé de « revenir dans son village pour utiliser les

compétences qu’il avait acquises pour commencer son business. (…) Il est évident que

son entreprise a du succès, même s’il reste « seul maître à bord » car il a construit sa

propre maison et son atelier »

 

- En Inde Kashibati Brush industries cooperative society, fournisseur de EMA a pu

grâce au CE « acheter des machines pour tailler le bois », construire un bâtiment,

acheter du terrain pour le stockage et donc développer sa capacité de production

Les revenus du CE permettent donc aux artisans professionnels :

- de sécuriser leur famille en investissant dans un logement,

- de diversifier leur activité, ce qui est essentiellement le cas des artisans ruraux qui

investissent principalement dans des moyens de production agricoles,

- de développer le capital de leur activité artisanale en investissant dans l’équipement, les

locaux…

Ensemble des frais liés à la scolarisation des enfants. Terme utilisé en Afrique, en Suisse

La conséquence de cet investissement est que les artisans concentrent progressivement leur

temps de travail sur la gestion de leur activité et les parties des processus de production

techniquement les plus complexes. Les actes techniques de base ou les activités

complémentaires sont réalisés par des salariés, des apprentis ou des membres de la famille.

Les artisans potiers qui travaillent pour Corr The Jute Works ne travaillent plus au tour, ils ont

du personnel pour cela, ils réalisent les dessins, les formes particulières, et ceux de Prespot au

Cameroun ont recours à des apprentis pour toutes les taches de base.

De même les artisans ruraux malgaches d’instruments de musique qui ont une activité

agricole, au fur et à mesure que leur capital croît, se concentrent sur l’activité la plus

rémunératrice, l’artisanat et embauchent des salariés agricoles pour travailler dans leurs

rizières.

Dans ce cas, le CE devient un moteur d’accumulation du capital pour les artisans qui leur

permet de développer leur entreprise.

 

Résumer: Ce document est une étude réalisé par Artisan du monde, le document nous parlent des différents impacts qu'ii y a eu sur les différents producteurs par rapport au commerce équitable.

Posté par nonolarsouille à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'impact du commerce équitable

 

Un prix juste ou un revenu régulier ?

S'il est clair que les prix payés par le commerce équitable sont généralement supérieurs aux prix moyens du marché local, du fait de l'importance et de la relative régularité de ses commandes, le commerce équitable permet aux producteurs d'avoir accès à un revenu auquel souvent ils n'avaient pas accès auparavant, ou en tout cas pas de manière aussi régulière.

Pour les producteurs les plus pauvres

L'accès à un métier

Handicapés, intouchables, femmes, de nombreuses personnes n'ont pas ou rarement accès à des activités professionnelles et donc à un revenu. La rareté du travail et l'incompatibilité avec leur situation ou leur niveau de qualification entraînent des situations de pauvreté voire d'extrême pauvreté et d'exclusion sociale dans les familles les plus démunies (ménages monoparentaux, veuves…). Un des changements fondamentaux que permet le commerce équitable est de fournir à ces personnes un métier, une activité rémunérée et compatible avec leur situation : le travail à la tâche à domicile permet de concilier activité productive et activité domestique par exemple. La rémunération obtenue est généralement supérieure ou égale aux rémunérations dans d'autres activités (agriculture par exemple) ou dans la production artisanale pour le marché local.

La possibilité de prendre en charge le minimum vital...

Ce revenu leur permet ainsi de prendre en charge une partie des dépenses de première nécessité de la famille : alimentation, habillement, logement, et souvent la scolarisation des enfants. En particulier, l'accès des femmes à un revenu facilite la scolarisation des filles.

… et ainsi recouvrer leur dignité

Exercer une activité, produire pour l'exportation, gérer un revenu, contribuer au revenu familial, se retrouver dans des organisations, permet à ces personnes en situation d'exclusion de se réinsérer et de recouvrer leur dignité.

Pour les producteurs professionnels

Un nouveau marché, de nouveaux revenus

Artisans traditionnels, petites sociétés (etc.), le secteur artisanal est riche de producteurs qui produisent et vivent de leur activité artisanale indépendamment du commerce équitable : producteurs d'instruments de musique à Madagascar, potiers Bangladeshi ou Chiliens. Pour eux, l'accès au marché du commerce équitable permet de diversifier et d'augmenter substantiellement leurs revenus grâce à des commandes importantes et régulières, au lieu de dépendre d'un écoulement local souvent aléatoire ou d'intermédiaires rarement bien organisés.

La possibilité d'investir

Ces artisans, ayant déjà les ressources nécessaires pour assurer leur minimum vital, sont alors en mesure d'investir les revenus du commerce équitable. Cela leur permet de se développer, de se diversifier et ainsi de maintenir et développer un tissu de producteurs artisanaux.

Pour tous les artisans

La professionnalisation

Un autre changement produit par le commerce équitable chez les producteurs est leur professionnalisation. En effet, la production pour le commerce équitable suppose de s'adapter aux conditions du marché à l'exportation : respect de cahiers des charges, adaptation à de nouveaux designs, formations qui toutes contribuent à l'amélioration des compétences techniques des artisans.

La valorisation des personnes

De nouvelles compétences techniques, des revenus augmentés, des commandes régulières, des contacts avec des personnes extérieures au milieu, des produits qui sont exportés en dehors du pays… Tous ces éléments contribuent à la reconnaissance, à la valorisation des producteurs, tant par rapport à euxmêmes que par rapport à leur entourage.

Le développement de liens sociaux locaux

Ces organisations amènent leurs membres à sortir de leur réseau de relations familiales pour se constituer des réseaux plus larges autour d'enjeux nouveaux, les amenant là aussi à développer de nouvelles compétences de gestion, de négociation, de médiation…

Des organisations exportatrices fortes et compétentes

Artisans du Monde a aussi contribué à développer des organisations exportatrices, interfaces entre les producteurs et leurs groupements et les centrales d'achat du Nord. Ces organisations exportatrices comptent aujourd'hui avec des ressources humaines bien formées, des moyens matériels (fonds propres, capital immobilier) et des réseaux de relation au Nord et au Sud. Elles ont aujourd'hui de réelles capacités d'initiative et un pouvoir suffisant pour agir sur leur espace social et économique. Un grand nombre d'entre elles sont en train de développer leurs propres ateliers de production et cherchent à diversifier leurs débouchés.

La Fondation Solidarité au Chili pénètre le marché local

Créée après le coup d'état de 1973, la Fondation a aujourd'hui un chiffre d'affaires de 300 000 € dont 60 % dans le commerce équitable. Elle emploie sept salariés et travaille avec 84 ateliers qui regroupent 449 producteurs. La Fondation a complété son action en cherchant à pénétrer le marché local par une requalification et une redynamisation de ses ateliers. Cette stratégie lui a permis de gagner des appels d'offres du Ministère de l'éducation pour la production de poupées sexuées (destinées aux cours d'éducation sexuelle) et de jeux pour les enfants. Cette politique donne à ses ateliers un accès à de nouveaux marchés et amène les producteurs à développer de nouvelles techniques et de nouveaux savoir-faire.

Résumé: Cet article publier par artisan du monde nous parle des impacts que provoque le commerce équitable sur les producteurs du sud et du nord.

Posté par nonolarsouille à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,