Les règles du commerce international font peser sur les petits producteurs marginalisés une pression de plus en plus forte contre laquelle ils n'ont pas les moyens de lutter. Le commerce équitable propose un nouveau modèle basé sur une relation plus équilibrée entre les différents partenaires commerciaux. Soutenu par les consommateurs, ce commerce garantit aux producteurs des pays en voie de développement l'achat de leurs marchandises à un prix " juste ", à l'abri des fluctuations du marché.

Le commerce équitable repose sur cinq principes fondamentaux :

Assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés.
Garantir le respect des droits fondamentaux des personnes (refus de l'exploitation des enfants, du travail forcé, de l'esclavage...)
Instaurer des relations directes, durables et transparentes entre partenaires économiques.
Favoriser la préservation de l'environnement.
Proposer aux consommateurs des produits de qualité.

Le commerce équitable vise deux objectifs principaux :

Créer et favoriser les conditions permettant aux agriculteurs des pays pauvres de développer eux-mêmes une activité économique rentable et pérenne en leur donnant un accès juste, direct et sans circuits intermédiaires spéculatifs aux marchés consommateurs des pays riches. Le commerce équitable se veut comme un levier de développement économique et une alternative aux actions d'aide et de charité humanitaires pour les personnes défavorisées mais capables de travailler.
Eveiller les consommateurs sur la puissance de leur pouvoir économique en tant qu'acheteurs afin qu'ils puissent dans leur consommation courante être acteurs d'une alternative économique mondiale favorisant le développement durable, l'éthique, le respect des travailleurs, le respect de l'environnement et le dialogue Nord-Sud.

Résumer: Ce petit article nous parle des conséquences que a le commerce international sur le commerce équitable.